Comment définir le Bonheur et le Plaisir ?

Catégories associées : Angoisse, Conseils, Developpement personnel, féminin, Mal être, Stress, Zen

 

Le bonheur et le plaisir sont deux notions qui portent à confusion.
– Le plaisir est une sensation limitée et ponctuelle. Son caractère fugace et éphémère a souvent été souligné par certains philosophes moralistes, comme si sa satisfaction se trouvait obligatoirement limitée par la nature de son objet.
– Le bonheur, quant à lui, est un état de bien-être caractérisé par sa durabilité, sa stabilité et le fait qu’il relève non seulement du corps mais aussi de l’esprit.

Autre différence : le bonheur est ressenti comme apaisant et source de plénitude. Le plaisir est associé à une forme d’excitation : la satisfaction d’un plaisir génère le désir de son renouvellement ou d’un autre plaisir.

Ces différences sont également notables sur le plan biologique : le plaisir résulte principalement de la production de dopamine et d’opiacés endogènes tandis que le bonheur repose sur la production de sérotonine

 

Que faire pour être heureux ?

La première recette du bonheur est d’adopter une attitude résolument positive face à toute chose, y compris face aux événements douloureux que l’existence nous réserve. Rien n’est plus radicalement contraire à la quête du bonheur que l’enfermement dans le malheur, la souffrance ou la tristesse. Eviter le ressentiment, cesser de ressasser un échec ou une frustration, en finir avec les regrets. Au contraire, se placer toujours dans une dynamique de l’action pourvoyeuse de solutions, d’envies et de satisfaction.
En orientant nos actions vers des démarches constructives, nous rendons notre esprit heureux. Colère, jalousie, esprit de revanche entraînent des souffrances psychiques qui bloquent la possibilité de se projeter et de donner du sens à nos actions.

L’accès au bonheur passe donc obligatoirement par une meilleure gestion de nos émotions, de nos relations avec les autres, de nos frustrations qui gâchent parfois ce que l’instant peut contenir de plaisir et d’intensité. Les philosophes antiques voyaient dans le bonheur le véritable moteur de l’action humaine. Rien n’a vraiment changé…

A suivre : 10 étapes vers le Bonheur



shares