Auriculothérapie

Comment fonctionne L’auriculothérapie ?

Qu’est-ce que L’auriculothérapie :

 

L’auriculothérapie est une médecine naturelle dérivée de l’acupuncture. Elle est très efficace dans le traitement des douleurs, notamment nerveuses. Elle donne de très bons résultats.

L’auriculothérapie consiste à stimuler des zones réflexes précises situées dans le pavillon de l’oreille à l’aide de petits clous. L’auriculothérapie s’inspire de l’acupuncture chinoise. L’auriculothérapie a été reconnue officiellement par l’organisation mondiale de la santé.

1)  Comment est faite votre oreille ?

Il y a dans l’oreille environ 200 points d’acupuncture répartis dans le cartilage de l’oreille. Si on observe bien, le corps humain y est représenté tel un fœtus la tête vers le bas et le bas du dos vers le haut.

2)  Les indications de l’auriculothérapie :

Les grandes indications sont les douleurs du corps et notamment les douleurs nerveuses (sciatique, cruralgie, névralgie), les pathologies liées au stress et à l’anxiété et enfin le traitement des addictions (tabac, alcool, chocolat, sucre,…). Les bienfaits de l’auriculothérapie dans le sevrage tabagique sont à présent unanimement reconnus.

3) Comment agit l’auriculothérapie dans l’arrêt du tabac: 

Vous souhaitez arreter de fumer ? L’auriculothérapie peut vous y aider. Ce que vous devez savoir sur la nicotine. C’est une substance chimique contenue dans le tabac. Elle va se fixer dans le cerveau en créant des récepteurs (des « portes »). Plus nous fumons et plus le nombre de récepteurs à la nicotine dans le cerveau augmente et plus nous devons accros, dépendants au tabac.

L’auriculothérapie consiste à stimuler dans le pavillon de l’oreille la zone réflexe des récepteurs à la nicotine. Ainsi, on aboutit à l’inactivation de ces récepteurs et la nicotine ne peut plus se fixer sur ces récepteurs dans le cerveau. Le phénomène de manque est stoppé. L’effet peut être immédiat ou se manifester dans les trois jours.

Le phénomène de manque se manifeste par des troubles du sommeil, une irritabilité, une anxiété, des maux de tête et un petit état dépressif et bien sûr par l’envie irrépressible de fumer à nouveau. L’auriculothérapie a la faculté de couper le « plaisir » de fumer. Si la personne fume alors qu’elle a des petites aiguilles dans l’oreille, elle peut ressentir un dégoût, des nausées, des petites palpitations voire des petits vertiges : signes que votre corps ne supporte plus le tabac.

L’auriculothérapie diminue énormément la dépendance comportementale au tabac. En effet, elle bloque la sensation de manque du geste du fumeur : le fait d’ouvrir son paquet de cigarette, d’allumer son briquet, de tenir sa cigarette… évitant de replonger à la moindre occasion.

Enfin, l’auriculothérapie, par son effet relaxant et sédatif, réduit quasiment instantanément le stress et l’anxiété. Cela permet de ne pas replonger dans la béquille du tabac. On se sent rapidement mieux, plus détendu, moins stressé, et on ne ressent plus alors le besoin de dépendre d’artifices chimiques toxiques pour être bien dans l’instant présent. L’auriculothérapie est en effet très relaxante et très sédative.

3.1) L’action de l’auriculothérapie est globale.

          a) 70% de résultats positifs

Son efficacité est grande car – études scientifiques à l’appui – 70 % des personnes ayant testé l’auriculothérapie pour se sevrer du tabac ont arrêté de fumer dans les 6 mois.

Le médecin auriculothérapeute dépose dans le pavillon de l’oreille de minuscules petits clous (1 mm de longueur) et stériles qu’il faudra garder environ 2 semaines et qui tomberont tous seuls.

Le médecin réalisera en général deux à trois séances espacées de 3 à 4 semaines pour un résultat optimal.

         b) Point important :

Votre motivation : Vous devez être acteur de votre arrêt, véritable partenaire de votre médecin.

3.2) Homéopathie et phytothérapie en renfort

Dans le cas où l’auriculothérapie ne serait pas suffisamment efficace, votre médecin peut compléter l’action de l’auriculothérapie en vous prescrivant, par exemple, de l’homéopathie ou de la phytothérapie.

Le lobelia inflata ou tabac indien peut être prescrite comme substitut au tabac. Elle permet de diminuer la dépendance au tabac quand l’ex-fumeur ne peut s’empêcher de refumer.

Le Kudzu, qui est une vigne rampante qui pousse en extrême-orient, diminue le syndrome de manque pour le tabac.

3.3) Motivation et sevrage

Si la motivation est au rendez-vous, l’auriculothérapie donne de très bons résultats dans le sevrage tabagique (mais aussi alcoolique, sucre, chocolat…). C’est une médecine naturelle, sans risque.

Si vous avez du vécu à partager au sujet d’un traitement en auriculothérapie, vous pouvez nous en faire part. Merci.

Pas de commentaires

Poster un commentaire